Le mont Olympe

Bienvenue dans le royaume des dieux ...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Les nébuleuses ( 2ème partie )

Aller en bas 
AuteurMessage
Tudormint
The poséïdon
The poséïdon
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1065
Age : 35
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Les nébuleuses ( 2ème partie )   Mer 21 Nov - 3:57

Nébuleuse de la Lyre:
M57 est parmi les objets les plus connus du catalogue Messier. Elle fut découverte en 1779 par Darquier. C'est une nébuleuse annulaire qui ressemble beaucoup à la nébuleuse Hélix. Le diamètre réel de l'anneau est de 1,3 al, soit un diamètre apparent d'environ 2 min d'arc. L'anneau visible est composé d'oxygène et d'azote ionisés. Le bord extérieur de l'anneau est quant à lui composé d'hydrogène. La partie sombre à l'intérieur de l'anneau est fait d'hélium, et émet dans l'ultraviolet. M57 est souvent nommée Nébuleuse de l'Anneau, Nébuleuse de la Lyre ou tout simplement La Lyre, nom qu'elle tire de sa constellation hôte. Une nébuleuse planétaire est un disque ténu, aux formes irrégulières et aux couleurs somptueuses. On les a appelé ainsi, car vu dans un petit instrument, aux débuts des observations, elles paraissaient comme de pâles planètes. Elles se présentent comme une nébuleuse de petites dimensions angulaires, souvent de forme circulaire bien symétrique et bien délimité, par opposition aux nébuleuses diffuses qui semblent se diluer dans l'espace et de forme irrégulière. De nombreuses nébuleuses planétaires ont une forme d'anneau, comme l'anneau de la Lyre, ci-contre. Elles montrent une densité de matière plus forte en périphérie qu'à l'intérieur. Une étoile est toujours au centre. En fin de vie, lorsqu'elles ont épuisé leur hydrogène, les étoiles voient leurs couches périphériques se dilater et se refroidir, tandis que le cœur s'effondre et s'échauffe pour atteindre la température de fusion de l'hélium. Certaines étoiles vont jusqu'à éjecter leurs couches périphériques créant un cocon en expansion. Le cœur mis à nu est une étoile de type W ou O qui rayonne beaucoup de lumière ultraviolette et qui excite la nébuleuse.

Nébuleuse planétaire de la Lyre ou M57 image Hubble

Nébuleuse Dumbbell:
En 1764, l'astronome français Charles Messier a décrit ce magnifique nuage cosmique comme une nébuleuse ovale sans étoile. Cataloguée sous le nom de M 27, elle est maintenant connue sous le nom de Nébuleuse Dumbbell ("haltère" en anglais) à cause de sa forme allongée, ce que les yeux de Messier avaient remarqué. Cette image profonde de la brillante nébuleuse planétaire révèle l'étoile centrale de Dumbbell et un réseau d'étoiles d'avant et d'arrière plan dans la constellation rosée du Renard (Vulpecula en latin). L'image composite totalise 8 heures de pose à travers un filtre destiné à enregistrer seulement la lumière provenant des atomes d'hydrogène,traçant la structure du faible halo extérieur de la nébuleuse qui s'étend sur des années-lumière. La Nébuleuse Dumbbell, est une nébuleuse similaire à ce qu'il adviendra de notre Soleil quand il aura épuisé son carburant nucléaire. L'étoile centrale (à l'origine de la nébuleuse) a une magnitude apparente de 13,5, ce qui la rend difficilement observable pour un astronome amateur. C'est une naine blanche de couleur bleue très chaude (85 000K). Elle est accompagnée d'une autre étoile, encore plus faible (magnitude 17).

Nébuleuse planétaire Dumbell ou M57

Nébuleuse du Cône:
La nébuleuse du Cône ou de l'arbre de noël ressemble à une créature de cauchemar, c'est en réalité un amas de gaz et de poussières, situé à 2500 années-lumière de nous dans la Constellation de la Licorne. NGC 2264 est un doigt de matière sombre pointant vers un groupe d'étoiles. On se trouve ici en face de la partie visible d'un gigantesque nuage de matière interstellaire dense et opaque, composé de poussière et d'hydrogène. Cette nébuleuse a la particularité d'être d'un éclat variable en raison de l'étoile qui illumine le nuage et qui varie de manière irrégulière.

Nébuleuse du Cône ou NGC 2264
Image prise par Hubble en avril 2002. NASA, H. Ford (JHU), G. Illingworth (UCSC/LO), M. Clampin (STScI), G. Hartig (STScI), the ACS Science Team and ESA.

Nébuleuse d'Orion:
La nébuleuse d'Orion présente au télescope un des plus beaux spectacles du ciel. Au cœur de la nébuleuse, quatre étoiles bleues, formant un trapèze, illuminent à grande distance la matière dispersée dans l'espace. Les atomes absorbent la lumière stellaire et la réémettent selon leurs couleurs propres, celles de l'oxygène c'est à dire dans le vert, l'hydrogène et l'azote dans le rouge. Les observations radio astronomiques nous révèlent que la nébuleuse d'Orion n'est qu'une infime partie du grand nuage opaque d'Orion. De la contraction de ce nuage sont nées les étoiles du Trapèze, de même qu'un groupe de nébuleuses proto-stellaires situé derrière la nébuleuse d'Orion.La nébuleuse d'Orion fut découverte en 1610 par Nicolas-Claude Fabri de Peiresc qui fut apparemment le premier à remarquer son aspect nébuleux bien que Ptolémée, Tycho Brahé et Johann Bayer identifiaient les étoiles de son centre comme une seule grosse étoile et Galilée avait détecté un certain nombre de petites étoiles lorsqu'il observa cette région avec sa lunette astronomique.

La nébuleuse d'Orion, aussi connue sous le nom de M42 et NGC1976, est une nébuleuse en émission/réflexion de couleur verte située au cœur de la constellation d'Orion.

Nébuleuse NGC 7000:
La nébuleuse NGC 7000 ou nébuleuse de l'Amérique du Nord est une nébuleuse d'émission énorme (3x2.3) degré. NGC 7000 est visible à l'œil nu dans la Voie lactée, à 3 degré à l'Est de Deneb dans la constellation du Cygne. Par une longue exposition photographique, cette nébuleuse ressemble au contour du continent de l'Amérique du Nord, avec une particulièrement bonne réplique du Golfe du Mexique. Sa lumière rouge est due au gaz d'hydrogène chauffé. Plusieurs autres nébuleuses (IC 5070, IC 5068) sont voisines de NGC 7000.NGC 7000 est un complexe chaotique au sein duquel se mêlent et se confondent, des voiles obscurs de matière absorbante et de vastes nuages stellaires excités par une étoile bleue extrêmement chaude du nom de HD 199579.

La nébuleuse NGC 7000 fait penser à celle du continent américain, d'où son nom.

Nébuleuse lagune:
La brillante Nébuleuse de la Lagune est un objet magnifique, facilement visible à l'œil nu comme une grande tâche brumeuse située à une distance estimée à 5000 années lumière. M8 est une très grande nébuleuse à émission brillante avec un groupe ouvert incorporé. Ce groupe de jeunes étoiles chauffe le gaz de la nébuleuse, cela cause une émission de lumière. Vu à travers des jumelles la voie sombre qui divise les régions brillantes de la nébuleuse, ressemble à une lagune d'où le nom de cet objet. Avec un petit télescope on commence à apercevoir les plis complexes de cette nébuleuse et des régions sombres parmi des secteurs plus brillants. Les parties sombres de la nébuleuse sont les nuages denses de gaz et de poussières qui sont une pouponnière d'étoiles. A l'œil nu, la lumière de l'amas est dominé par une lueur globale rouge qui est provoquée par l'hydrogène gazeux lumineux, tandis que des filaments sombres proviennent de l'absorption par des bandes de poussière denses. L'image ci-contre, prise par le télescope Curtis-Schmidt, montre la nébuleuse en émission dans trois couleurs précises émises spécifiquement par l'hydrogène, l'oxygène et le soufre. La Nébuleuse de la Lagune est située à environ 5000 années-lumière de la Terre dans la constellation du Sagittaire. La nébuleuse couvre une région de plus de trois fois le diamètre de la Pleine Lune.

La nébuleuse Lagune ou NGC 6523 ou M8

Nébuleuse NGC 1893:
Magnifique rose des cieux de l’hémisphère nord, la nébuleuse par émission IC 410 ou NGC 1893 se trouve à quelque 12 000 années-lumière de nous dans la constellation du Cocher. Le lumineux nuage d’hydrogène mesure plus de 100 années-lumière de long. Il a été sculpté par les vents stellaires et les radiations émis depuis l’amas ouvert d’étoiles NGC 1893 niché en son sein. Formées dans le nuage interstellaire il y a à peine 4 millions d’années, les brillantes étoiles de l’amas sont visibles juste en dessous du vaste nuage de poussières sombres proche du centre de l’image. Dans les 7 heures de cette vue à grand champ bien détaillée, on remarque deux courants de matière relativement denses semblant s’écouler des régions centrales de la nébuleuse. Possibles lieux de formation d’étoiles, ces têtards cosmiques mesurent quelque 10 années-lumière de long.

La nébuleuse NGC 1893 ou IC 410

Nébuleuse Trifide:
La nébuleuse Trifide est une brillante nébuleuse circulaire située dans le Sagittaire, riche d'étoiles. C'est à la fois une nébuleuse à émission et à réflexion. Des bandes de poussières sombres semblent diviser la nébuleuse en trois morceaux, d'où son nom. La nébuleuse M20 se présente comme un grand nuage de matière interstellaire situé à une distance estimée à 5200 années-lumière, dans lequel des étoiles très chaudes dessinent une anémone rouge. Visible à l'œil nu et très facilement repérable avec une simple paire de jumelles. La nébuleuse Trifide fut découverte par Guillaume Le Gentil en 1750. L'origine du nom courant de M20 est attribuée à John Herschel. Les réfractaires aux anglicismes peuvent donner à M20 le surnom de nébuleuse du Trèfle. La nébuleuse Trifide partage la vedette de cette région extrêmement riche du ciel avec de nombreux objets brillants à proximité, notamment la nébuleuse de la Lagune située à proximité. Un système triple d'étoiles occupe le centre de la région émissive de la nébuleuse, à la manière du Trapèze de la nébuleuse d'Orion.

La nébuleuse Trifide ou M20
Cette spectaculaire vue faussement colorée est prise par le Télescope Spatial Spitzer. Les astronomes ont utilisé les images infrarouges Spitzer pour compter les étoiles embryonnaires cachées dans la poussière natale de cette intrigante pouponnière stellaire. Cette image montre la nébuleuse divisée en trois parties sombres, obscurcissant des zones de poussière qui révèlent des filaments de gaz ainsi que des naissances d'étoiles lumineuses.

Nébuleuse Hélix:
La nébuleuse de l'Hélice est une vedette cosmique souvent photographiée par les astronomes amateurs pour ses couleurs vives et sa ressemblance avec un œil gigantesque. La nébuleuse découverte au 18ème siècle, est située à environ 650 années-lumière dans la constellation du Verseau et appartient à une classe d'objets appelés nébuleuses planétaires. Les nébuleuses planétaires sont les vestiges d'étoiles qui ressemblaient dans leur passé à notre Soleil. Lorsque ces étoiles meurent, elles expulsent dans l'espace leurs couches gazeuses externes. Ces couches sont échauffées par le noyau chaud de l'étoile morte, une naine blanche, et brillent dans les longueurs d'onde infrarouges et visibles. Notre Soleil subira la même évolution quand il mourra dans environ cinq milliards d'années. La lumière infrarouge des couches gazeuses externes est représentée en bleu et en vert. L'étoile naine blanche est le minuscule point blanc au centre de la photographie. La couleur rouge au milieu de l'œil représente les dernières couches de gaz soufflées lors de la mort de l'étoile. Le cercle rouge lumineux situé au centre est la lueur d'un disque de poussière entourant l'étoile naine blanche. Toutes les planètes intérieures du système ont été carbonisées ou vaporisées tandis que le volume de l'étoile mourante augmentait.

La nébuleuse Hélix ou NGC 7293 vue par le télescope spatial Spitzer

_________________


Que nos planètes prospèrent !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poseidonia.forumpro.fr
 
Les nébuleuses ( 2ème partie )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] 2 épisodes inédits de la Mission Planète Sauvage sur Gulli !
» [1000 pts]Empire vs Guerriers du Chaos 2ème partie
» Résumé partie XXVI et impressions
» Comment charger une partie en pgn de l'ICCF
» Partie du Seigneur des Anneaux à 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le mont Olympe :: ESPACE PEDAGOGIQUE :: ESPACE CELESTE :: Les nébuleuses-
Sauter vers: